Archives de catégorie : Numérique

Vastitude

Je consulte La Presse tous les jours et, occasionnellement, une photo de ce quotidien d’information capture mon attention. Le présent tableau est inspiré de la composition d’une photo illustrant un grand espace de verdure. J’ai remplacé la maison moderne par une maison de campagne miniature construite par oncle Jules Blais, le frère de ma mère. Après l’avoir cintré de conifères, j’ai recouvert la verdure de fleurs des champs pointant vers cette demeure de tranquillité. La falaise ornée de rochers présente un centre d’intérêt secondaire. Tableau numérique 5 x 3.

L’ouverture

Récemment, j’ai étudié la vidéo de Flo, artiste hollandaise, traitant de la peinture numérique des nuages, mais c’est à la suite de la présentation de la vidéo de James Julier que j’ai eu envie de me lancer, Il m’a fallu plus de deux semaines car, techniquement, je ne me sentais pas prêt. La composition me posait le problème de la profondeur et les nuages requéraient beaucoup de détails. La présentation de l’artiste britannique était plus attrayante, car elle me permettait d’y mettre ma touche. Tableau numérique 4 x 3.

Le ravin de Florence

Ce tableau plutôt simple à réaliser constitue un exercice d’appropriation d’un tutoriel de Flo, artiste hollandaise: la courbe de transfert de dégradé. Cette fonction permet de choisir parmi un ensemble de couleurs celui qui présentera un meilleur ensemble de tons harmonisés, et ce, à partir de différents tons de gris. Je n’y serais jamais parvenu seul. Le titre est inspiré de Florence, ma petite-fille, qui aime s’installer sur la passerelle de mon jardin d’ombre pour y jeter des aiguilles de pin. Le ravin est probablement la vie qui l’attend. Tableau numérique 3 x 4.

Moment d’éternité

Encore un autre tableau inspiré d’une photo dont je n’ai retenu que la composition. La disposition en mode paysage traduit bien la tranquillité de ce paysage. J’ai beaucoup de difficulté à peindre du gazon et des broussailles car je n’ai pas encore bien sélectionné les pinceaux conçus à cette fin. À l’instar de Ben Clayton, artiste britannique, j’ai pris soin d’installer des contrastes marqués. Tour comme le peintre absorbé par son dessin, la solitude est le cas de cet arbre dont le regard porte au loin comme l’avenir et l’éternité. Tableau numérique 4 x 3.

Renouveau

Je suis toujours à la recherche de l’objet précis de mon inspiration. Ce tableau combine un de mes tableaux abstraits à l’arrière-plan et, à l’avant-plan, une texture analogue à celle utilisée par May_Green_Abgrall dans sa chaîne YouTube. Aujourd’hui, ce tableau semble s’approcher de ma quête. Tableau numérique 4 x 4.

La plage méconnue

Un tableau inspiré d’une photo prise lors de nos nombreuses vacances dans Charlevoix. Nonobstant sa facilité apparente, j’ai pris un temps fou pour arriver à peindre les roseaux libérés par la marée. Le pinceau acrylique humide a été bien utile, mais insuffisant. Somme toute, je n’ai pas bien réussi à créer une profondeur réaliste. Comme disent les anglophones: It’s a work on progress ! Je me suis certainement assis sur ce banc en avant des broussailles. Tableau numérique 7 x 5.

L’éclaircie attendue

Ce tableau est inspiré d’un fond d’écran que j’admire depuis lontemps. La composition et la palette de couleurs ne diffèrent pas. Tous les éléments (buissons, arbres, sentier et brume) sont de mon cru. Afin de bien disposer mes calques, j’ai référé au tutoriel de Flo intitulé Spring Landscape. L’accueil dans Facebook, divisions locale et internationale, dépasse mes attentes. Le commentaire de mon fils aîné me touche beaucoup : « Major step up your last one! » Tableau numérique 4 x 3.

À l’embouchure

À ce jour, ce tableau, encore issu d’une photo de référence, se classe parmi mes plus difficiles à réaliser; j’ai peu d’expérience et les reflets d’éléments dans les tutoriels sont tous présentés à l’horizontale. Ainsi, la principale difficulté fut de dessiner le reflet de la rivière en arrière-plan. Le reflet des nuages dans la rivière à l’avant-plan a posé moins de difficulté. Ces deux derniers tableaux publiés dans les pages locales et artistiques de Facebook ont reçu un bel accueil. Tableau numérique 4 x 3.

Au bout du sentier

Au retour d’une excursion dans le Parc des Deux Rivières à East Angus, Christine me demande si les photos prises ne seraient pas la source des prochains tableaux. Après un énième visionnement de tutoriels de Flo, artiste hollandaise, je me suis lancé dans un exercice de…patience. L’arrière-plan et la rivière n’ont vraiment pas posé de difficultés particulières. Le sentier bordé d’herbage fut le plus difficile à peindre. Les arbres sont des modifications et adaptations de photos prises à l’école secondaire du quartier. Un artiste de la région a bien aimé le look sfumato de l’arrière-plan; l’Internet m’a défini cette technique. Tableau numérique 4 x 3.

Sur les traces des pas perdus

Ce tableau est une autre application du tutoriel de Flo à l’intension des ses élèves du niveau 3; il combine encore des roches et des fleurs rampantes. C’est d’ailleurs mon grand plaisir que je marche dans un grand jardin alpin. Pour ce tableau, j’ai combiné des éléments de deux photos dans Pinterest. Le dessin est simple, mais sa réalisation exige un maximum d’attention et de patience. Ce genre de dessin constitue un bel exercice d’intégration prolongée de la patience. Le dessin des fleurs m’a permis de me familiariser davantage avec l’outil de clonage. Le titre retenu diffère de celui dans Facebook; ce dernier présente une allégorie de la progression des fleurs rampantes avec celle du vaccin contre le coronavirus. Les dimensions de ce tableau conviennent bien à une carte de souhait. Tableau numérique 3 x 4.

Escapade en plein air

Hier, en fin de soirée, j’ai étudié avec attention le 3e tutoriel fondamental de Flo qui porte sur le dessin des rochers. En feuilletant Pinterest, j’ai vu quelques photos de roches et de fleurs alpines et j’ai incorporé des éléments de chacun dans le dessin qui souligne des aspects des jardins alpins. Ce sont les premiers jardins que j’ai affectionnés lors de mes visites avec Diane au Jardin botanique de Montréal à la fin des années 60. J’entretiens un tel jardin au pied du ruisseau qui se jette dans l’étang, le fruit d’un de mes projets de retraite. Pour réaliser le dessin des roches et de la versure, j’utilise les pinceaux de Flo et ceux de Procreate (fusains). Après avoir dessiné une fleur, j’utilise la fonction de clone pour leur multiplication en diverses teintes. Tableau numérique 3 x 4.

À la hâte

En quittant le domicile pour des emplettes, j’ai croisé les tulipes de la plate-bande dans la lumière du matin enneigé. Le contraste s’est imposé tout de suite : chaleur vs froidure, rouge vs blanc, nouveau vs établi, etc.. Les vidéos de Flo et de James que j’étudie souvent me furent d’une aide précieuse, notamment pour distinguer les calques à l’avant de ceux à l’arrière. Même si les tulipes ne sont pas mes fleurs favorites, l’envie de les dessiner et de les peindre s’est imposée. Pour ce tableau, j’ai retenu parmi la douzaine les tulipes les plus signifiantes. Tableau numérique 4 x 3.