Archives mensuelles : novembre 2021

Valser dans la nature

Une œuvre plutôt facile à réaliser notamment à cause de la photo de référence dans le réseau Pinterest. Les roseaux qui émergent de la neige exercent un charme à mon égard. L’ajout d’une feuille de papier aquarelle numérique constitue le clou du sujet. Tableau numérique 3 x 4.

Du côté où c’est silence

Encore une fois, il y a longtemps que je souhaite peindre un sentier dans lequel on heurte la brume ou le mystère. Avec les pinceaux que j’utilise, cette œuvre est relativement facile à réaliser d’autant plus qu’elle ne comporte que quelques calques. Et oui, les tableaux en monochrome reçoivent mon adhésion. La version recouverte d’un papier aquarelle n’était pas satisfaisante. Le titre est de mon amie Danièle. Tableau numérique 5 x 7.

Relaxation dans la nature

Enfin, j’ai réussi à illustrer la profondeur dans un tableau d’hiver. Le présent tableau est une adaptation numérique d’un tableau à l’huile réalisé en 2013. Pour le distinguer du précédent, j’ai ajouté plusieurs autres éléments incluant les arbustes dénudés. Pour lui donner une touche particulière, j’ai importé une version numérique d’une feuille de papier aquarelle. Tout en sachant que les commentaires reçus dans Facebook proviennent d’individus et d’artistes dont je ne connais pas la feuille de route, il est toujours plaisant de lire les appréciations des observateurs en ligne. Tableau numérique 4 x 3.

Invitation

Une fois réalisé, ce tableau semble simple. Cependant, il n’évoque pas tous les chemins qu’il a pris. L’argument est souvent le même: illustrer la solitude dans divers contextes. Le tableau publié diffère quelque peu des photos affichées dans Facebook: les arbres de l’arrière-plan sont plus petits et l’arbre dominant est moins foncé. En outre, j’ai écourté le titre pour élargir les perceptions. Tableau numérique 4 x 3.

Charme distinct

En feuilletant les photos dans le réseau Pinterest, je cherchais des photos qui contenaient des éléments que j’affectionne: montagne, brume et arbuste dénudé. J’ai opté pour une composition quasi monochrome dans laquelle je pouvais facilement effectuer des substitutions. En me servant de pinceaux courants, le tableau a rapidement pris forme. Le titre souligne l’importance de chacun des éléments de la composition. Tableau numérique 3 x 4.

Apaisement

Le titre est de Danièle dans les jours suivant son hospitalisation trop pénible. De retour à son domicile, elle sent l’apaisement. Ce tableau est une interprétation réaliste d’une photo personnelle de notre terrain adjacent dans la grande beauté de l’automne. C’est la texture du sol qui m’a donné du fil à retordre. Tableau numérique 4 x 3.

Un p’tit tour

J’ai un attrait pour les tableaux monochromes dans lesquels on multiplie les diverses valeurs de la teinte retenue. Ce tableau constitue un défi de réalisation sans chercher l’outil qui convient à mon besoin. La photo publiée dans les deux groupes de Facebook présente une chèvre, mais pour la présente publication, j’ai opté pour un chevreuil. Le titre identifie aussi mon état d’esprit sur le plan technique. Tableau numérique 3 x 4.

Un joyau

Ce tableau est l’aboutissement de trois dessins, et ce, pour être plus réaliste sans copier l’original dans le réseau Pinterest. Cette composition suscite toujours mon intérêt. Moindrement que la brume est présente, je suis presque conquis à chaque fois. Tableau numérique 3 x 4.

Dans l’euphorie de l’espace

Après une nuit de sommeil, le dessin avait changé de vocation. Il fallait multiplier les sommets au lieu de descendre de la montagne à l’arrière. Le centre d’intérêt s’est élevé dans l’espace. L’utilisation d’une seule teinte me convient passablement ces temps-ci. Le titre est celui de Danièle qui vient d’agrandir son espace vital. Tableau numérique 3 x 4.