Pente douce

Ce n’est pas une bonne semaine. J’ai tenté une aquarelle de grand format (22 x 30) et j’ai raté mon coup. Déception plutôt grande; un investissement de plusieurs périodes dans les poubelles. J’ai donc commencé un ménage et un tableau a attiré mon attention. Il lui manquait quelques coups de pinceau selon l’approche impromptue de Steve Mitchell. Aquarelle sur papier Fabriano Studio. Tableau 15 x 22.

En attendant le printemps – 3

Il s’agissait d’un exercice de curiosité. Je voulais vérifier dans quelle mesure je pouvais reproduire un tableau. Ceci étant dit, j’ai cherché à obtenir plus de contraste entre l’avant-plan et l’arrière-plan. De retour d’une promenade dans le quartier, j’ai eu envie d’ajouter de la neige au sol et en chute. Aquarelle et gouache sur papier Fabriano Studio. Tableau 15 x 22.

En attendant le printemps-2

J’ai du temps devant moi. Je reprends le même tableau, mais sur un plus grand format. Avant d’ajouter les arbres, je m’installe sur mon exerciseur et, tout en ramant, j’observe mon tableau afin de saisir ce qu’il lui manque. Des arbres, petits et grands et, pourquoi pas, des plantes aquatiques. Aquarelle et gouache sur papier Fabriano Studio. Tableau 15 x 22.

En attendant le printemps-1

Il fait froid, trop froid. Diane est au Musée d’art contemporain de Montréal. Je visionne une vidéo de Dave Usher réalisant un tableau en ligne et sa composition m’inspire. Aquarelle et gouache sur papier Canson XL. Tableau 11 x 15.