Cap aux sorciers

Hier, chez Madeleine, l’exercice consistait en une révision des notions de perspective suivie d’une réalisation éclair d’un tableau. J’ai manqué de perspicacité et je n’ai pas trouvé mon résultat satisfaisant. J’en ai fait un autre aujourd’hui en prenant bien soin de réfléchir à mes coups de pinceau, Aquarelle et encre sur papier Strathmore. Tableau 9 x 12.

Bosquet interdit

Ce fut le dernier tableau de la journée, car je n’avais plus de papier minéral. Même composition, même dessin, mais une autre palette. Encre sur papier minéral. Tableau 9 x 12.

Dans l’antre du loup

Pour ce tableau, j’ai utilisé la même composition et le même dessin, mais en utilisant une palette différente; c’est Danièle qui a découvert la présence d’un loup. Encre sur papier minéral. Tableau 9 x 12.

Vapeur froide

En ce deuxième jour d’atelier, nous devions reprendre l’exercice de la veille, mais en ajoutant beaucoup de texture à l’arrière-plan. Je n’avais pas apporté le matériel nécessaire et j’ai donc décidé de quitter le mode élève pour m’aventurer dans le mode improvisé en me limitant seulement à un médium. Encre sur papier minéral. Tableau 9 x 12.

La ronde des grenouilles

Pour le troisième arrière-plan, j’ai opté pour un papier minéral sur lequel j’ai appliqué du jaune (aquarelle) et du bleu (encre). Puis Diane a déposé un objet sur notre table que nous avions à intégrer dans le tableau. J’ai bien aimé l’exercice. Aquarelle et encre sur papier minéral. Tableau 9 x 12.

Chagrin secret

Pour le deuxième arrière-plan, j’ai choisi un autre papier de type asiatique sur lequel j’ai peint des fleurs sur des tiges avant de froisser le support une fois bien mouillé. Le résultat est plus texturé que pictural. Aquarelle et encre sur papier chiffon. Tableau 8 x 12.

À l’assaut de la mer Jaune

C’était le dernier atelier de 2 jours de Diane Boilard. L’exercice s’est avéré intéressant parce qu’il s’agissait de réaliser un arrière-plan sur des supports autres que classiques pour l’aquarelle. J’ai choisi un papier de type asiatique. Il plait bien à Manon. Aquarelle et encre sur papier de mûrier. Tableau 8 x 11.

Plénitude

Après une brève analyse de mes esquisses de la semaine, j’ai retouché la première après lui avoir donné un bain. Aquarelle sur papier Arches. Tableau 11 x 15.

Septentrion

À l’atelier de Pierre Jeanson, j’avais à m’approprier davantage la technique du mouillé sur mouillé. Plutôt que de poursuivre la réalisation des trois tableaux esquissés la semaine dernière, Pierre les a qualifiées d’étude. Il m’a donc suggéré d’en réaliser un quatrième. Aquarelle sur papier Arches. Tableau 11 x 15.

Oiseau de paradis

L’atelier de Madeleine me convient parfaitement. Enjolivé de tous ses tableaux, il comprend 6 places et se prête très bien à ses explications et démonstrations. Hier, la séance consistait à peindre un colibri sur un papier synthétique (Yupo); bien entendu, nous avions un modèle sous la main. Je ne fais pas encore la différence avec le papier minéral; une chose est sûre, ce sont des papiers qui pardonnent. Je n’avais pas peint d’animaux depuis un bon bout de temps, mais l’exercice m’a quand même permis de passer un très bon moment. Aquarelle sur papier synthétique. Tableau 10 x 13.