L’hiver vu du coeur

L’hiver vu du coeur

Probablement un de mes tableaux les plus longs à réaliser. La gestion de la profondeur constitue mon problème récurrent. La cause réside probablement dans mes troubles de vision, un inné et l’autre acquis au cours de mon AVC. Quoiqu’il en soit, j’ai eu beaucoup de plaisir à peindre avec mes pinceaux de fusain. Les éléments végétaux sont des photos importées de mes promenades dans le quartier. À ce jour, c’est le tableau qui a reçu les plus d’appréciations. Tableau numérique 6 x 6.