Saxifrage de juin

Saxifrage de juin

Au cours de mon initiation à l’aquarelle il y a plus de 10 ans, j’ai dessiné une fleur dont la tige principale passait par une anfractuosité dans le cap rocheux de mon jardin; à cette époque de mon initiation à l’art pictural, j’ignorais le nom de cette plante alpine : saxifrage ou perce-pierre. J’ai toujours été fasciné par l’union de la rudesse et de la souplesse. Depuis plus d’un an, j’ai adopté l’art numérique que je maîtrise un peu plus; l’application que j’utilise a encore des fonctions dont j’ignore l’utilité. Ce tableau est en mode portrait allongé. La fleur est entièrement dessinée, mais l’arrière-plan est une photo modifiée par mon application de dessin; ici aussi, je joins aussi deux techniques: photographie et dessin. Tableau numérique 2 x 6.