Éclosion de mai

C’est le printemps ! Notre première petite fille est née un peu après la mi-mai. Il en est de même de ce tableau qui, apparemment simple, m’a pris beaucoup de temps à fignoler. Tableau numérique 4 x 6.

Fleurs d’Ô

Ce tableau est une intégration de plusieurs essais ratés hier à dessiner une lierre de saxifrages sur un lit de mousse végétale. Ce matin, j’ai divisé le tapis de mousse pour y faire couler un filet d’eau sous le lierre. Les trois derniers tableau ne présentent pas plus de deux couleurs. Tableau numérique 12 x 8.

Les translucides

Après beaucoup de travail à réaliser les différentes composantes d’une saxifrage à trois dents, j’ai complètement effacé la base et j’ai multiplié les fleurs pour couvrir la surface rocheuse. Pour ajouter de la texture à l’ensemble, j’ai étiré une photo et j’ai diminué son opacité. Finalement, j’ai utilisé un filtre du gestionnaire de mes photos sur mon ordinateur. Tableau numérique 9 x 16.

Les soldats de plomb

Au mois d’août de 2018, je quittais l’atelier de Madeleine Bousquet pour orienter ma démarche en fonction de mes propres intérêts. Au moment de quitter son domicile, j’ai encore regardé le tableau de Jeanson accroché au mur ouest du salon de Bousquet : des quenouilles dans une atmosphère brumeuse. Un moment ou un autre, je devais me lancer dans une réalisation appariée. La peinture numérique m’a permis d’y parvenir. Danièle l’a aimé au premier coup d’œil. Tableau numérique 4 x 4.

Les voltigeuses

Depuis toujours, j’aime l’association entre les fleurs et les roches et j’ai particulièrement un penchant pour les plantes alpines. Mon jardin comprend un petit pic rocheux sur lequel poussent des saxifrages qui m’ont fait réaliser un de mes travaux à l’aquarelle. Tableau numérique 8 x 8.

Au pré de l’opulence

Après une jasette avec un féru de la photographie, j’ai repris un tableau illustrant un paysage et j’ai particulièrement fait attention à bien distinguer les divers plans de la composition et à porter une attention particulière à l’harmonisation des couleurs et ce, en ne simulant pas la distance par l’utilisation du flou intégré dans l’application numérique. Tableau numérique 16 x 9.

Pérennité

Les jardins alpins me fascinent depuis mon adolescence au Jardin botanique de Montréal. Sans que je sache pourquoi, je m’arrête souvent devant des complices minéraux et végétaux. J’ai pris beaucoup de temps à dessiner la première fleur; les suivantes sont le résultat du copier-coller et de l’utilisation de la fonction de déformation. Tableau numérique 8 x 10.

Les éclaireurs

Contrairement aux oiseaux dans le dernier tableau, ceux-ci ont été dessinés à l’aide d’une photo de paruline jaune en référence; le dernier coup de pinceau a eu la complicité de la courbe des couleurs. Tableau numérique 18 x 12.

Les messagers de la nuit

Ce tableau utilise la même composition que les derniers sauf que les taches se sont transformées en oiseaux et l’arrière-plan s’est couvert de branches et de feuillage; bien entendu, j’ai encore fait danser la courbe des couleurs de l’application Procreate. Tableau numérique 18 x 12.