Bonne année 2019

Bonne année 2019

Enfin, j’ai saisi comment me servir de la fonction « masque d’écrêtage », et ce , grâce à l’explication illustrée de Nicole Mauloni, calligraphe de Melbourne, Australie. Bien sûr, j’avais appris quelques notions en analysant les tutoriels de Stephan de Groot, de James Julier, de Steve Elliott, de Floortje (Art with Flo), mais c’est avec cette artiste du bout du monde que j’ai intégré la fonction. Sommairement, il s’agit de couvrir le calque primaire d’un calque qui agit comme un loup dans les bals masqués. Une fois créé, il ne reste qu’à gratter la couleur noire du calque agrippé pour faire apparaître les couleurs du calque primaire. Cela me rappelle une classe de dessin à l’école primaire où on devait gratter la cire après avoir enduit un carton de couleurs multiples.

Pour ce tableau, j’ai utilisé comme calque primaire un tableau abstrait, puis après avoir agrippé le calque supérieur, j’ai utilisé le pinceau térébenthine pour le sapin et le pinceau blanche-neige pour créer l’atmosphère du temps des Fêtes. Tableau numérique 24 x 24.