Toutes voiles dehors

Pendant que la famille était réunie autour d’un jeu de société, je me suis installé dans le salon chez mon fils aîné et j’ai peint. Après quelques essais infructueux, j’ai décidé d’expérimenter une approche avec une copie d’un tableau réalisé récemment (non publié) et dont les couleurs me ravissent. J’ai d’abord pratiqué une double incision comme si je « déchirais » le tableau et j’ai rempli la déchirure de noir. Par la suite, d’ai découpé des sections pour former des rubans et réunir les deux parties du tableau. Sara et Diane ont beaucoup aimé. Tableau numérique 24 x 24.

La dame de l’ombre

Ce tableau est le résultat de la liquéfaction du dernier. Une même palette, mais une toute autre composition rendue possible par une application sophistiquée. Tableau numérique 12 x 24.

Épanouissement

Après une marche dans le quartier en début de soirée, je me suis installé dans mon atelier sans trop savoir ce que je ferais sinon que je voulais utiliser le même pinceau qu’au dernier tableau. Couche après couche, j’ai finalement terminé le tableau par un exercice de liquéfaction et de giclée. Tableau numérique 12 x 24.

L’île sans lendemain

Après quelques tableaux abstraits, j’avais envie de revenir à la réalité … toute simple. Un îlot ! Retour heureux, car j’ai découvert d’autres pinceaux et je me suis rendu compte que la tablette acceptait beaucoup de détails. Tableau numérique 24 x 12.

Abradacabra

France est une artiste, une artisane et une crêpière sans pareil. En un tournemain, elle nous prépare des crêpes non seulement appétissantes, mais aussi succulentes; elle nous confirme d’ailleurs qu’elle dispose les ingrédients avec un œil critique. Ce tableau est un hommage à son âme artistique. Tableau numérique 24 x 24.

Franciseries

France est en visite. Ce matin, elle est montée vêtue d’un superbe legging. Il n’en fallait pas plus pour que j’en tire un tableau à partir d’une photo du tissu. Tableau numérique 24 x 24.

Icônes sous protection

J’en reviens pas; ce tableau est issu du Jardin des inconsolables et d’Irissima. Au fur et à mesure que je me familiarise avec cette application numérique, je luis découvre des possibilités insoupçonnées comme toute personne qui s’initie à un art quelconque.Originellement, c’était un tableau de 24 x 24, puis de 12 x 24. D’essais et d’erreurs, j’ai abouti à ce résultat. Tableau numérique 18 x 24.

Mascarade

Ce tableau est le résultat d’un exercice de géométrie. De fil en aiguille, le tableau a évolué et ma surprise a été celle de l’arrière-plan. Après plusieurs essais distincts, ce ton s’est imposé. De toute évidence aujourd’hui, la tablette numérique est le médium qui me convient. J’entends déjà les nostalgiques de l’ardeur au travail, de l’accomplissement à long terme: « Vingt fois sur le métier, remettez votre ouvrage … » (Nicolas Boileau, 1636-1711). Tableau numérique 24 x 24.

Mutation énergétique

Ce tableau est issu de Quadrupédie. Les possibilités de l’application sont infinies et je m’en réjouis. En peignant sur ma tablette, je peux oser plus facilement, car les erreurs se réparent en un clic. En ce deuxième mois de mon initiation, j’y trouve encore plus de plaisir, car l’accès est instantané et en tout lieu. Tableau numérique 24 x 24.

Le corridor des rendez-vous manqués

Il est fascinant de pouvoir réaliser diverses versions d’un même tableau. Le cratère de Méphisto était la première version d’un tableau réalisé avec la palette de mon kayak en 1970. À noter que le tableau original n’est pas en ligne. Tableau numérique 24 x 24.

Voltige et tourbillon

En jetant un coup d’œil sur De l’autre côté du miroir (13 août 2018), j’ai voulu voir ce qu’il lui adviendrait si je le copiais et lui ajoutais un calque pour déformation. Il s’éloigne de l’abstrait, mais demeure obscur. Tableau numérique 24 x 24.

Le cratère de Méphisto

Cette fois-ci, je me suis inspiré d’une composition de Rolina van Vliet et de sa palette, mais j’y ai ajouté ma touche, soit celle de la déformation d’une section choisie. J’y vois une dimension autochtone d’ici. Tableau numérique 24 x 24.