© 2014 . All rights reserved.

Sans horizon

D’entrée de jeu, Richard m’a lancé un défi: il m’a retiré mon carton toilé de 12 x 16 pour lui substituer un plus grand en me disant: gêne-toi pas, prends de l’espace. Une heure plus tard et bien assis devant mon chevalet, j’entends Richard me dire : touche plus à rien, le tableau est fini ! C’est la deuxième fois que cela m’arrive. Pour ma part, il me restait un élément à ajouter. J’avais pour inspiration une photo de François Houle présentant un plan d’eau sans horizon; je n’ai retenu que trois teintes: le bleu de céruléum, le bleu outremer et le violet pourpre, des couleurs froides. Il a stoppé la classe pour montrer qu’il ne fallait pas obligatoirement beaucoup de temps pour achever une oeuvre. Plusieurs y ont vu un paysage de glace et de neige. Tout à fait d’accord, il me rappelle Méditation d’hiver, un tableau à l’huile achevé en très peu de temps aussi, mais d’une plus petite dimension.Le titre traduit assez bien ma démarche: rester ouvert à ce qui se présente sans trop savoir où cela va me mener. Tableau 18 x 24. Collection personnelle.